Les accéléromètres piézoélectriques offrent une extraordinaire polyvalence pour les mesures de choc et de vibrations. Ces capteurs solides peuvent supporter des conditions environnementales extrêmes. Une large variété de configurations est disponible pour accompagner tous les besoins. Des services spécialisés sont disponibles via des modifications des conceptions mécaniques ou électriques ou par un test de qualification supplémentaire.

Il y a deux grandes catégories d’accéléromètres piézoélectriques : ceux qui contiennent un conditionnement de signal (type ICP®, tension) et ceux qui n’en contiennent pas (mode de charge). Généralement, les accéléromètres ICP® sont préférés, grâce à un montage de système d’étalonnage de données plus facile et un moindre coût. Les accéléromètres ICP® sont disponibles en deux sensibilités : 10 mV/g (+/- 500 g) ou 100 mV/g (+/- 50 g). Les accélérateurs en sortie mode de charge sont utilisés dans des environnements à très haute température qui détruiraient les composants électriques d’un accéléromètre type ICP®.

Les accéléromètres triaxiaux proposent des mesures simultanées dans trois directions orthogonales, permettant de saisir toute la vibration pour l’analyser. Chaque unité compte trois éléments capteurs séparés qui sont orientés à angle droit. Chaque direction (axe) est considérée individuellement par le système de données. Connecteur électrique à plusieurs broches, câble d’alimentation individuel ou connecteurs multiples coaxiaux fournissent les sorties signal pour les axes d’accélération x, y et z.

L’utilisation d’accéléromètres triaxiaux a gagné en popularité depuis l’augmentation de l’analyse structurelle de vibration en profondeur contre la baisse de l’acquisition de données par plusieurs canaux. Ces outils sont indispensables pour les besoins de test d’analyses structurelles. Les constructeurs réalisent cette analyse pendant le développement de produit, les études techniques, le dépannage et la validation d’utilisation de produit.